Le vendredi 5 juillet, au collège Jean-Corentin-Carré, une cérémonie réunissait élus, enseignants, personnel et élèves du collège, mais aussi les élèves de la chorale des élèves du Brugou. Réunis à l’invitation de la principale, Mme Rico, devant le fronton où est inscrite la devise de la France « Liberté, égalité, fraternité », ils ont inauguré officiellement la plaque et la fresque réalisée en hommage au petit Poilu faouëtais.

Audrey Rico est revenue sur la genèse de cette installation, fruit de quatre années de travail et de réflexion autour de la mission du centenaire de la guerre 14-18. « Les élèves qui ont vécu ces quatre dernières années au collège auront en tête tout ce qui a été réalisé pour les commémorations. Mais les générations à venir vont s’éloigner dans le temps de ces événements et n’auront plus de témoins directs de la génération du siècle dernier. Par cette plaque, toute l’équipe du collège a souhaité pérenniser la mémoire de Jean Corentin Carré et permettre aux visiteurs et futurs élèves de comprendre une partie de l’histoire de la commune et de ce collège qui porte le nom du petit Poilu faouëtais ». Après la lecture du courrier de Jean Corentin Carré, où il fait part de son usurpation d’identité pour participer à la guerre, par Manon et Thomas, la chorale a entonné l’hymne européen avant le dépôt d’une gerbe, une minute de silence et la Marseillaise.

Par cette plaque commémorative, l’ensemble des élus, élèves enseignants… souhaite « pérenniser la mémoire de Jean-Corentin Carré et permettre aux visiteurs de comprendre l’histoire de la commune, de ce collège qui porte aussi la devise de la République. »

IMG_0635 Inaug 1 inaug2 Une plaque et une fresque