Du lundi 12 février au vendredi 16 février 2018, l’équipe artistique composée du conteur québecois, François Lavallée, les artistes Benoit Gasnier et Julie Seiller de la Compagnie A L’envers, le scénographe Jean-Marie Oriot, a posé ses bagages dans le foyer du collège, transformant le lieu en camp de base.

Chaque classe de 5e a passé deux heures avec les artistes en résidence par demi groupe au foyer. En amont, en cours de français avec Mme Blanchard, ils ont lu des extraits du texte " la République des rêves", ils ont décrit ce qu’ils définissent comme leur refuge sous forme de lettres qu’ils ont déposées dans le « Répertoire de refuges citadelles ».

lettres

La première heure a été consacrée à des exercices de théâtre pour faire connaissance avec les comédiens et le scénographe.

La deuxième heure a permis la découverte du « spectacle », d’un nouveau genre de théâtre. C’est du théâtre sensoriel où le spectateur explore des ateliers : créer son badge slogan, écouter des sons pour explorer d’autres mondes, voir le paysage d’une autre façon, lire des refuges, créer des lois nouvelles…On peut voyager en restant sur place.

Ensembles, artistes et élèves, ont tenté de répondre aux questions : comment construire les conditions de réception du récit ? Comment voyager en restant dans le même lieu, comment devient-il une aventure ? Comment ouvrir l’imaginaire dans un lieu contraint ?

Le camp de base s’élabore , se construit, devient prégnant…

Les artistes se sont intégrés à la vie du collège, profitant d’une partie de foot sur la cour, échangeant au self avec les élèves, ouvrant la porte de la République des rêves à la pause méridienne pour les adultes du collège, les élèves ne participant au projet.

le debut de l’histoire qui emporte dans un monde …

C’est imaginaire, exceptionnel, fantastique, onirique, merveilleux et inoubliable chuchotent les élèves et leurs professeurs… la deuxième semaine est attendue avec impatience…

IMG 1354 IMG 1397 IMG 1401 IMG 1412