Les élèves de 3° du menu EPS « artistique » ont débuté une résidence d’artiste vendredi 5 octobre 2018. Pour cela, ils se sont rendus au collège de Baud afin d’assister au spectacle « Opus 7 » de la compagnie Cheptel Aleikoum qui mélange la fanfare burlesque et les acrobaties.

Dans le cadre du dispositif « cour circuit » porté par le Département du Morbihan en collaboration étroite avec TRIO…S, Circa Tsuica, fanfare cirque du Cheptel Aléïkoum, présente dans les cours de récréations de 6 collèges (sur Baud, Locminé et St Jean Brevelay), une version courte "d’Opus 7". Les élèves du collège Corentin Carré du Faouët ont été invités à assister à l’une des représentations prévues au collège de Baud, et à participer à l’échange entre les artistes et les élèves qui s’en suit.

Ils ont ainsi pu rencontrer Maxime Mestre, artiste circassien du Cheptel, avec lequel ils vont ensuite travailler autour de la notion de " être sur scène / se mettre sur scène " et la notion d’ " Interprète ", nom de son futur spectacle.

Le collège envisage en fin d’année 2019 de créer un spectacle avec les élèves, revisitant l’oeuvre de Lewis Caroll (Alice au pays des Merveilles et De l’autre coté du miroir). Ce spectacle constitue un projet ambitieux à l’échelle de l’établissement associant plusieurs membres de l’équipe enseignante dont le professeur d’EPS. Si la résidence en milieu scolaire « mettre en scène / être en piste », en collaboration avec le Théâtre Trio…S, n’a pas pour finalité la réalisation du spectacle "Alice", elle permettra de nourrir le projet, en abordant notamment la problématique de la relation entre le metteur en scène/piste et l’interprète.

Tout au long de l’année scolaire, les rencontres et ateliers permettront à Maxime Mestre du Cheptel Aléïkoum de partager les réalités propres au processus de création particulier d’ Interprète (comment révéler la notion d’individuation dans un projet collectif ?) et d’échanger avec les élèves sur les questions qui constituent la trame du propos : comment lâcher prise et faire confiance à l’autre ? Qu’est ce qui compte le plus pour moi dans la vie  ? précise M Landré, professeur d’EPS en charge de la classe de 3e « artistique »

Pour en savoir plus

En EPS, a été proposé cette année aux élèves de 3°, intéressés par le projet "Alice", de monter sur scène aux côtés des élèves du Club Théâtre et de l’Association Sportive « Arts du Cirque ». Pour préparer ce spectacle et inscrire le projet « Alice » comme fil rouge tout au long de l’année scolaire, les professeurs d’EPS ont généralisé l’expérimentation des 3h d’ EPS (en place depuis deux ans) aux 2 classes de 3° le jeudi après-midi de 14h à 17h et ont demandé à chaque élève de choisir entre 2 menus ( un classique et un plus "artistique"), selon l’intérêt qu’il porte au projet et leur souhait de monter ou non sur scène.

Baud