Depuis 2013, une démarche écocitoyenne a été mise en place au sein du collège. Elle s’inscrit dans le projet d’établissement. Personnel et collégiens s’y sont mis de façon toute naturelle.

Dans le cadre de La Semaine européenne de la réduction des déchets, Mme Charvet, principale a rappelé les grands principes appliqués au collège. De leur production à leur consommation, les aliments subissent des pertes et des gaspillages importants. Réduire ce gâchis, c’est redonner de la valeur à l’alimentation et diminuer les impacts sur l’environnement.

Mercredi 23 novembre, un chef cuisinier du collège Max-Jacob de Josselin, une chargée de mission de prévention déchets de Josselin-communauté, ainsi que des représentants du collège Jean-Pierre-Calloc’h, de Locminé et Noémie Lecheneau, à la tête de Prévention déchets au Sittom-Mi de Pontivy, ont été accueillis au collège pour se rendre compte de la démarche.

Au self, M. Le Brun, cuisinier, a expliqué son fonctionnement. Par exemple, l’offre de petites portions de nourriture et le tri des restes, à la fin du repas, ont permis de réduire de 25 % la quantité des déchets. Du côté des serviettes, un distributeur a été installé. «  Dans le cadre du projet d’établissement, les élèves sont associés à la préparation des menus, tout comme les parents. Différentes actions sont mises en place, comme l’intégration des produits bio », expliquait Claire Charvet, principale du collège.

Le composteur en bout de chaîne

Épluchures, restes de repas, serviettes en papier… le tout en petits morceaux est ensuite mélangé aux broyats de branches. Le composteur installé, en 2013, derrière l’établissement par l’association Cocico (Compostage citoyen collectif) digère le tout.

Nichoirs pour petits oiseaux, refuge pour les hérissons, installation d’un petit potager avec plantes aromatiques et fruitiers… Les collégiens ne manquent pas d’idées à concrétiser.