Dans le cadre du Parcours Citoyen-Santé, le collège s’est adressé à la gendarmerie du Faouët pour une intervention sur les dangers d’internet auprès des classes de 3e et 4e.

Au delà de l’outil de communication qui fait désormais partie intégrante de notre quotidien, les gendarmes ont apporté quelques réponses aux interrogations face aux dangers, aux dérives que peut entraîner son utilisation.

« Si les jeunes sont très à l’aise dans la manipulation d’internet, ils n’ont cependant pas le recul suffisant par rapport aux conséquences « négatives » de certains de leurs actes sur le « web ». » expliquent les gendarmes Le Bris et Olivier. Au travers des échanges avec les élèves, les gendarmes ont abordé les sites de communication, les jeux, les réseaux sociaux, les téléchargements, le thème du harcèlement, la diffusion de vidéos choquantes … qu’ils ont aussi étayé par leurs propres expériences de gendarme sur le secteur du Faouët. La première question est d’ailleurs « redoutable » : « Qui a un ordinateur dans sa chambre ? »… il y a parfois des « surprises » !

Cette sensibilisation a aussi une vocation « citoyenne » au delà de la prévention, car les gendarmes rappellent aux élèves qu’une mauvaise utilisation d’internet peut avoir des répercutions qui tombent sous le coup de la Loi, la justice peut infliger des peines sévères et que bien que mineurs, ce sont eux qui seront touchés. Ils ont rappelé aux jeunes que chacun doit faire face à ses responsabilités.

Vidéo proposée par les gendarmes qui résume leurs propos : Sur internet, tous vos « amis » ne vous veulent pas du bien.