Un théâtre de récit, à toucher le public

Le théâtre s’est invité au collège, mardi 24 janvier 2017. La salle d’arts plastiques s’est transformée en scène et les spectateurs, élèves de 3e et de 5e , se sont retrouvés au cœur de l’histoire d’Hélène, journaliste française et correspondante au Brésil dans les années 80.

Sous les traits de la comédienne, Jeanne FAVRE, elle raconte l’histoire de son amie Magdalena, engagée avec son compagnon Luis contre la dictature mis en place dans son pays.

Jeanne favre

Cette pièce, écrite par Catherine VERLAGUET, est un des trois solos de femmes mis en scène par Olivier LETELLIER, Théatre du Phare, ( Maintenant que je sais / Je ne veux plus / Me taire) que suit le collège depuis qu’il l’a accueilli avec ses auteurs et comédiens en résidence d’artistes en 2015. Le personnage de Magdaléna est un des personnages secondaires d’une autre histoire, La Nuit où le jour s’est levé, jouée en décembre 2016 au Trio à Inzinzac-Lochrist.

Jeanne Favre

En s’installant dans une classe, cet espace qui est le leur, en créant une proximité avec la comédienne, Olivier Letellier souhaitait donner de l’importance aux élèves, à ces futurs adultes. « En tant qu’acteurs du monde, sans rien imposer. Comme un appel d’air ». Lors des échanges après la pièce, il les a interpellés sur leur ressenti et sur la thématique de l’engagement, qu’il soit intime ou collectif.

Olivier Letellier

Les élèves de 5e se rendront le 1er février 2017 au CDDB de Lorient pour « Me taire » opus écrit par Sylvain LEVEY qui met en scène, Angélina, une grande bourgeoise brésilienne, qui a passé sa vie à aider d’autres femmes, Paloma et Cristal deux soeurs nées dans la favela de Rio, interprétées avec brio et énergie par Olivia Dalric

La rencontre avec Angélina se fait à travers l’histoire de Paloma et Cristal, deux sœurs : Paloma veut être belle et participer à des défilés de mini miss, Cristal fait des châteaux de cartes et joue au bilboquet. Leur mère travaille chez Angelina, qui vit du côté « est » du mur, un monde de bulles de savon, de champagne… Tandis que Cristal et Paloma habitent du côté « ouest » : un monde où les favelas sont faites de bric et de broc… Un mur réel, imaginaire, de beau/pas beau sépare ces deux familles, jusqu’à ce qu’Angelina lutte pour eux contre la construction d’un stade à place de leur favela.

Olivia Dalric

Pour le collège, ce sera ainsi l’aboutissement d’un projet autour des “écritures de plateau pour les publics jeunes” et un travail autour du thème de l’engagement avec Olivier Letellier auxquels des élèves du collège et leurs professeurs ont participé sur 3 ans avec la collaboration du théâtre du Strapontin de Pont-Scorff.

Pour en savoir plus : L’histoire que nous raconte Hélène se situe pendant les années de dictature au Brésil (1964-1985). Dans les années 70, en pleine Guerre Froide, les coups d’Etat se multiplient en Amérique du Sud. Le Paraguay, l’Uruguay, le Chili, l’Argentine, le Brésil et la Bolivie vont déclarer la guerre à la menace communiste. Cette opération sera connue sous le nom de « Plan Condor » et justifiera l’installation des dictatures et le laisser-faire des Etats-Unis.

https://bresils.revues.org/803

dans une thématique proche : Un roman poignant sur la dictature en Argentine : Argentina, Argentina…, Christophe Léon, Oskar Editeurs, Roman, 2011. ( Au CDI)

(ps : photos collège Yvette Lebris)

me taire c christophe raynaud de lage 6 2 3 4