Les élèves de 5eA ont rencontré le chef d’édition du Ouest-France , Dominique MESGOUEZ qui s’est adonné volontiers à l’exercice de l’interview, le mardi 03 février 2015, au Collège. Cet événement intervient dans la cadre de l’opération Classes-presse, mise en place par le CLEMI (Centre de Liaison de l’Enseignement des Médias et de l’Information) et en partenariat avec le Conseil général 56. En cours de français, avec leur professeur de français, Madame Callac, les élèves apprennent à mieux connaître la presse en devenant à leur tour des journalistes en herbe.

Intervention Dominique Mesgouez 5A

Des outils de communication d’aujourd’hui

Dominique Mesgouez est venu à répondre aux questions des élèves en leur apportant des informations sur son métier, les moyens utilisés, privilégiant des outils modernes : "Aujourd’hui, mon outil de travail c’est l’i-phone. Je fais tout avec ça ." Il en a profité pour aborder le fonctionnement d’une rédaction et les autres professionnels en lien avec lui.

Un métier prenant

Les élèves ont été ravis de rencontrer un homme qui s’est adapté à eux, se souciant d’être compréhensible, précis dans ses explications. Ils ont retenu aussi de ce métier qu’il est très prenant : " On est toujours sur le qui-vive« , affirme Dominique Mesgouez. Sa curiosité , caractère indispensable selon lui au journaliste, explique cette volonté d’aller vers les autres, vers »les personnes les moins abordables« qui »sont parfois les plus intéressantes ".

« Abasourdi »devant le massacre à Charlie Hebdo

Les élèves n’ont pas manqué d’aborder le sujet tristement actuel de la liberté de la presse. D. Mesgouez leur répond avec pudeur : "J’ai d’abord cru à une blague. Puis j’ai été abasourdi !". Selon lui , l’essentiel est que se maintienne l’esprit critique du journaliste.

A leur tour, les élèves de 5eB se sont mués en journalistes pour écrire la trame de leur article retraçant cette rencontre.