Les élèves de l’option DP3 ont rencontré vendredi 19 octobre 2012, à l’initiative de la responsable du musée, Mme Le Roux-le Pimpec, au musée du Faouët, deux conservatrices-restauratrices d’œuvres peintes, présentes pour la restauration de plusieurs toiles du musée .

Mmes Ruel et Tsesmeloglou, dont l’atelier est à la Roche- Bernard, travaillent pour les collections des Musées de France, des Monuments Historiques et des collections privées. Elles ont montré aux élèves le travail qu’elles ont effectué sur les tableaux , les techniques qu’elles emploient. Elles ont également expliqué leurs parcours professionnels et leurs diplômes. Leur passion première est la pérennité des œuvres peintes.

Il s’agit pour elles de respecter le travail de l’artiste en utilisant des matériaux réversibles et de protéger les peintures des affres du temps. " Nous établissons un diagnostic des altérations et l’on adapte la problématique de chaque œuvre. il faut également nous tenir informées de l’évolution des technique et de la connaissance des matériaux qui évoluent toujours" précisent les deux professionnelles.

Les élèves ont pu observer l’utilisation de la lampe ultraviolet qui sert à détecter les altérations sur une toile : qu’elles soient dues au vieillissement des matériaux ou à un choc, ou encore à une réparation inappropriée.

Mme Ruel explique son travail

Pour des informations complémentaires voir sites suivants :

Site de l’atelier de Mmes Ruel et Tsesmeloglou

Site de la Fédération française des professionnels de la conservation-restauration

la lampe ultraviolet pour voir les altérations de la toile les toiles sont emballées pour être transportées à l atelier Mme Tsesmeloglou devant 2 toiles à réparer un materiel de précision emprunté à d autres professions une toile qui a besoin de soin